Education populaire & Transformation sociale !
Offre Civile de Réflexion
Accueil du siteThèmesMonde du travail
10ème manifestation nationale des chômeurs, précaires, salariés
Appel à manifester
lundi 26 novembre 2012
publié par Madeleine Abassade

Publier sur notre site l’appel d’un syndicat tel que celui de la CGT peut être taxé de partisan. Cependant, si effectivement comme l’écrit Alexia Morvan dans l’article que nous venons de publier sur le site [1], dont nous reprenons ici un extrait : « Depuis 1995, les indices d’un retour de la conflictualité sociale en France s’accompagnent d’une réappropriation de la notion d’éducation populaire. L’enjeu du XXIe siècle consiste à entretenir ce deuxième pôle plus restrictif dans sa définition mais plus ouvert du point de vue de ses protagonistes (au-delà des acteurs officiels agréés) d’un type d’éducation populaire visant l’émancipation par des savoirs et des pédagogies critiques, par l’exercice politique du plus grand nombre, pour la transformation radicale de l’ordre hiérarchique (patriarcal, colonial, capitaliste…) du monde social. Cette orientation impose la désinstitutionnalisation au sens de la dé-spécialisation de l’éducation populaire, comme condition de sa repolitisation. La question centrale devient : de qui, de quoi faut-il s’émanciper ensemble, faire cause commune (classe) et comment ?

L’éducation populaire politique consiste dès lors, en groupe, à dire le monde, tel qu’il est, tel qu’on voudrait qu’il soit, et exercer une volonté collective quant à la façon de vivre. Elle prend sa source dans les expériences concrètes de domination des groupes concernés, car l’émancipation est indéterminée et multiple jusqu’à ce qu’elle prenne forme par des aliénations identifiées dans des situations réelles, base de construction d’une revendication et d’une stratégie commune de transformation. Elle s’accompagne d’une pédagogie expérimentale d’instruction des conflits tournée vers l’action collective (...) »,

Dès lors, un mouvement d’Education Populaire qui aspire à la transformation sociale ne peut que s’associer à cette mobilisation contre les dérives financières du capitalisme qui conduisent aujourd’hui à la mise au chômage de 5 millions de citoyens, 8 millions sous le seuil de pauvreté. Mais force est de constater qu’une organisation syndicale, telle que la CGT, en réclamant à juste titre un smic à 1700 € qui rende la vie matériellement envisageable pour les salariés les plus précaires, ne remet pas en question le système dans lequel la société entière, dans sa dimension internationale, se trouve prise.

Il serait intéressant que nous ayons des informations sur le mouvement syndical au delà de nos frontières hexagonales...

(M. Abassade)

10ème manifestation nationale des chômeurs et précaire, à l’initiative du Comité national des précaires et privés d’emploi CGT

RDV Samedi 1er Décembre 14h place Stalingrad, arrivée place de Clichy.

En pièce jointe le tract d’appel ainsi que l’affiche de la CGT.

[1] Éducation populaire : un enjeu de lutte (par Alexia Morvan*).


Répondre à cet article
Documents joints à cet article :