Education populaire & Transformation sociale !
Offre Civile de Réflexion
Accueil du siteThèmesPsychiatrie et alentours
L’ASSOCIATION ART ET DECHIRURE FETE SES 30 ANS.
A ROUEN : LE 15 ° FESTIVAL ART ET DECHIRURE
du 14 au 22 Novembre 2019
samedi 2 novembre 2019
publié par Madeleine Abassade

Pour sa quinzième édition, dans le contexte que traversent les habitants de Rouen depuis ces dernières semaines [1], le thème central du 15 ° festival Art et Déchirure sur "la souffrance et la déchirure de l’être", résonne d’une troublante acuité.

Un festival qui n’a jamais incité à s’apitoyer, mais à transformer, se rassembler et rebondir.

Les initiateurs et directeurs de la biennale Art et déchirure, les rouennais José Sagit et Joel Delaunay, continuent, -depuis trente ans-, de relever le défi du refus de l’isolement, en portant un regard politique sur la société, en démultipliant les liens avec les habitants, des artistes, et des partenaires locaux.

Ils opposent à la souffrance, l’engagement dans l’acte d’inventer, créer, transformer l’ordinaire « hors des sentiers balisés de l’art dit culturel ».

Le prochain festival d’Art et Déchirure à Rouen, aura lieu cette année du 14 au 22 novembre.

L’éditorial d’Art et Déchirure,

Ce festival est unique en son genre, rappellent José Sagit et Joel Delaunay :

« Il témoigne de l’existence d’une production artistique singulière, souvent souterraine, parfois créées dans l’urgence, hors des sentiers balisés de l’art dit culturel. Nous souhaitons que ces œuvres étonnantes puissent rencontrer un public le plus large possible. »

- Pour lire l’intégralité de l’éditorial cliquez sur : [2]

-  Programme et réservation  :

http://artetdechirure.fr/

Madeleine Abassade, pour Education Populaire & Transformation Sociale !

[1] A Rouen : les conséquences tragiques de l’incendie de l’usine Lubrizol, et par ailleurs la souffrance générée par le démantèlement d’une psychiatrie humaniste qui ont incité les soignants de l’hôpital du Rouvray à entrer en lutte, dont à organiser une grève de la faim.

[2] http://artetdechirure.fr/edito/


Répondre à cet article