Education populaire & Transformation sociale !
Offre Civile de Réflexion
Accueil du siteThèmesMouvements sociaux
L’ALGERIE A LA COURNEUVE
Jeudi 25 Octobre 2012.
dimanche 21 octobre 2012
publié par Marc Lacreuse

Le jeudi 25 octobre, la mission Patrimoine de Périphérie organise une soirée autour du massacre de Charonne du 8 février 1962 à La Courneuve.

Au programme, bande-dessinée, histoire, et bien sûr, cinéma !

- A 18 heures 30, à la librairie La Traverse, rencontre-débat autour de la bande-dessinée d’Alain et Désirée Frappier "Dans l’ombre de Charonne" , parue l’an dernier, en présence des deux auteurs.

Lieu : Librairie La Traverse. 7 allée des Tilleuls. 93120 La Courneuve.

- A 21 heures, au cinéma l’Etoile, projection de trois courts métrages sur le thème de la guerre d’Algérie en France. La séance, sera précédée, à 20 heures, d’un buffet au cinéma.

Le retour de Daniel Goldenberg, 1959, 16 min, en sa présence Gare de Lyon, une jeune femme attend son ami, de retour de la guerre d’Algérie. L’absence de dialogues et l’alternance des pensées de l’un et de l’autre, où se mêlent l’espoir et la peur des retrouvailles, restituent avec pudeur la brisure de la séparation.

J’ai huit ans de Yann Le Masson et Olga Poliakof, 1961, 9 min. A la fin de la guerre d’Algérie, Franz Fanon montre à René Vautier des dessins d’enfants réfugiés en Tunisie, traumatisés par la guerre. Yann Le Masson filme ces dessins et leurs jeunes auteurs. Olga Poliakof enregistre leurs témoignages et Jacqueline Meppiel monte le film. Interdit par la censure, J’ai huit ans fut justement considéré comme le manifeste d’un nouveau cinéma politique.

Bon pour le service d’Edouard Luntz, 1963, 15 min. A dix-huit ans, que veut-on ? A dix-huit ans, qu’est-ce qu’on attend ? Film censuré à cause du "caractère subversif des propos tenus sur l’armée et le service militaire" par le commissaire de contrôle des films (lettre du ministère de l’information du 5 août 1963).

Lieu : Cinéma L’Etoile. 1, allée du progrès. 93120 La Courneuve.

Périphérie, Association loi 1901 soutenue par le Département de la Seine-Saint-Denis – www.peripherie.asso.fr


Répondre à cet article