Education populaire & Transformation sociale !
Offre Civile de Réflexion
Accueil du siteThèmesVie associative
La MJC-Centre social du Briançonnais en danger !
Appel.
samedi 7 avril 2018
publié par Christian Maurel

La Maison des Jeunes et de la Culture / Centre social du Briançonnais en danger !

La MJC-Centre social du Briançonnais a une longue histoire faite de d’expériences innovantes, de réussites mais aussi de luttes lorsque l’un des anciens maires du Briançon, Paul Dijoud - qui fut un temps ministre de la Jeunesse et des Sports - avait tout fait pour sa disparition...

Depuis elle a connu un important développement à la fois communal, intercommunal et même du pays briançonnais. Par expérience - j’ai été délégué régional des MJC en Méditerranée (PACA, Hérault, Gard et Corse) de 1989 à 2008 - je peux en témoigner. Cette belle et grande maison a été de toutes les initiatives et très souvent à l’origine de nombreuses d’entre elles. : activités socioculturelles et d’éducation populaire permanente de tous ordres, diffusion culturelle et salle de cinéma Art et essai, actions jeunesse, pratiques artistiques en amateur, ouverture internationale, loisirs éducatifs en direction de l’enfance, salle d’exposition où de nombreux artistes ont pu s’exprimer, actions de solidarité en direction des plus défavorisés, espace de répétition et de diffusion des musiques actuelles, soutien à la vie associative locale... La liste serait longue. Sans oublier, plus récemment, un engagement fort en faveur des réfugiés dont notre site et la presse nationale ont pu témoigner.

Or cette maison qui entend se situer au niveau des enjeux sociétaux de notre temps, véritable poumon vital de la partie le plus reculée et de haute altitude du département, est en danger. La diminution ou la suppression des financements, leurs versements incertains et souvent différés fragilisent son équilibre économique associatif... jusqu’à remettre en cause les salaires d’une équipe professionnelle pourtant particulièrement compétente et dynamique.

La MJC du Briançonnais n’est sûrement pas la seule à connaître une telle situation. Mais dans tous les cas, c’est une partie d’un service public par voie associative et démocratique impliquant les adhérents, usagers et citoyens sur des questions essentielles qui est menacé de disparition. Ce sont des militants, des bénévoles, des adhérents, des usagers, des familles, des conseils d’administration, des salariés qui voient leurs engagements niés et des services quotidiens menacés de disparition, et notamment des jeunes qui y font leurs premiers pas d’engagement, de création, de vie sociale et de citoyens et pour qui il ne reste, pour certains, que la rue, le pied des immeubles ou la consultation solitaire de leurs prothèses numériques.

La MJC-Centre social du Briançonnais lance un appel (voir document joint) qui doit être entendu. Les politiques publiques qui devraient avoir le soucis de l’intérêt général sont les premières concernées. Attention ! Le marché libre et non faussé, la concurrence et les services générateurs de profits ne règleront pas tout, d’autant qu’ils sont grandement responsables des dérives de nos sociétés.

Christian Maurel, corédacteur du site, ancien délégué régional de la Fédération Française des MJC en "Méditerranée".


Répondre à cet article
Documents joints à cet article :