Education populaire & Transformation sociale !
Offre Civile de Réflexion
Accueil du siteThèmesVie associative
Lancement du parcours "Actions Sans Moyens" en Ile-de-France.
Réseau des Ecoles de Citoyens et Collectif des Associations Citoyennes.
lundi 10 septembre 2012
publié par Christian Maurel , Marc Lacreuse

« Lancement du parcours "Actions Sans Moyens" en Île-de-France ». Quel avenir pour nos associations ?

« C’est la crise, c’est normal que l’Etat et les collectivités financent moins nos actions ».

« En mettant en place des actions sans moyens, on donne finalement raison aux financeurs ».

« Quand tout va bien, on trouve du temps pour travailler avec les autres, mais quand ça va mal, chaque association reste dans son coin ! ».

« On ne fera jamais des actions aussi intéressantes si on a que des bénévoles ».

RECit (Réseau des Ecoles de Citoyens) et le CAC (Collectif des Associations Citoyennes) vous invitent à une soirée de réflexion le :

Vendredi 21 septembre, de 18h30 à 21h30 Au nouveau local de RECit : 108, rue St Maur - Paris XIe (Métro ligne 3 - Parmentier).

Quel avenir pour nos associations ? Comment réagir face à la diminution (déjà effective, et annoncée) des financements publics ?

RECit (Réseau des Ecoles de Citoyens) et le CAC (Collectif des Associations Citoyennes) lancent un cycle d’ateliers afin de partager nos réflexions et nos pratiques et d’envisager ensemble des solutions.C’est pour cela que nous vous invitons à une soirée sur le thème :

De la mise en place d’actions sans moyens financiers publics à l’évaluation des contributions associatives à l’intérêt général en Île-de-France.

Cette première soirée, centrée principalement sur la réflexion autour des actions sans moyens, est ouverte à tout le monde. N’hésitez pas à venir partager, le temps d’une journée d’échanges, votre expérience de l’action citoyenne et vous nourrir de ces réflexions. Merci de prévoir de quoi nous sustenter le soir autour d’une auberge espagnole !"

Merci de confirmer votre participation en écrivant à erika@recit.net


Répondre à cet article