Education populaire & Transformation sociale !
Offre Civile de Réflexion
Accueil du siteThèmesInternational
Le Prix Sakharov 2016 : Nadia Mourad Bassi Taha et Lamiya Aji Bachar
Parlement européen
mercredi 21 décembre 2016
publié par Madeleine Abassade

Le Prix Sakharov 2016 pour la liberté de l’esprit a été décerné aux deux jeunes survivantes yézidies de Daesh Nadia Mourad Bassi Taha et Lamiya Aji Bachar, suite à la décision prise par le Président du Parlement européen Martin Schulz et les dirigeants des groupes politiques le 27 octobre.

Elles seront toutes deux invitées à la cérémonie de remise du Prix qui aura lieu à Strasbourg le 13 décembre.

Nadia Mourad Bassi Taha et Lamiya Aji Bachar ont survécu à l’esclavage sexuel auquel les avait soumises l’État islamique et sont devenues le symbole des femmes victimes de violences sexuelles de la part de cette organisation. Elles sont également des porte-paroles de la communauté yézidie en Iraq, une minorité religieuse qui a été la cible d’un génocide perpétré par les combattants de Daesh.

« En décernant le Prix Sakharov à Nadia Mourad Bassi Taha et Lamiya Aji Bachar, nous prouvons que leur combat n’a pas été vain et que nous sommes prêts, nous aussi, à nous engager pour les aider à lutter contre la terreur et la brutalité que répand encore beaucoup trop l’État islamique », a déclaré le Président du Parlement européen Martin Schulz devant la plénière. « Elles ont réussi à s’échapper, à rejoindre l’Europe et à trouver refuge ici », s’est-il félicité.

Nadia Mourad Bassi Taha et Lamiya Aji Bachar ont été initialement nominées par les groupes de l’Alliance des démocrates et libéraux pour l’Europe et de l’Alliance Progressiste des Socialistes et Démocrates au Parlement européen.


Répondre à cet article