Education populaire & Transformation sociale !
Offre Civile de Réflexion
Accueil du siteThèmesEducation Populaire & Palestine
Nawal Barakat présidente d’une association à Nabi Samuel
Par Jacqueline Butaeye
dimanche 19 novembre 2017
publié par Madeleine Abassade

Nabi Samuel . Village enclavé. A la fois de Jérusalem et de Cisjordanie sous contrôle total de l’armée israélienne.

Nabi Samuel, à 6 kms de Jérusalem représente toute la souffrance subie par l’oppression, le nettoyage ethnique et la destruction. Plus de 2000 Palestiniens vivaient à Nabi Samuel.

En 1967, ils fuirent en Jordanie ou dans des grottes. 300 sont revenus chez eux mais dans ce qui était leur étable et privés de toute infrastructure de base. Les deux sources d’eau du village étaient réquisitionnées par les autorités israéliennes.

En 1971 , le village a été démoli, défiguré. Les habitants qui étaient revenus eurent l’autorisation de rester dans leur étable. Aujourd’hui, le village est déclaré Parc National et site archéologique. Les autorités israéliennes attendent le moment opportun de les expulser. Comme à Hébron, une partie de la mosquée a été confisquée et transformée en synagogue.

Vivre à Nabi Samuel :

- Interdiction d’aller à Jérusalem. Tous les jeunes sont allés en prison pour être allés en Israël pour travailler

- Interdiction d’avoir des visites sans autorisation de la coordination militaire.

- Interdiction pour les villageois de se rendre en Cisjordanie avec leur propre véhicule. Il leur faut d’abord traverser des barrages militaires à pied et poursuivre en taxi.

- Les listes de courses sont soumises à l’autorisation de la coordination militaire à l’aller et au retour.

- Bus pour sortir et rentrer dans le village à des heures spécifiques :
- 1 pour les enfants pour aller à l’école et 1 pour les ouvriers le matin.
- 1 retour pour les deux.

-Interdiction de bâtir. Les piquets de clôtures au-dessus de 10 cms sont considérés comme construction.

- Interdiction d’aménager un container pour donner les premiers soins d’urgence.

Nawal Barakat présidente d’une association est professeur de mathématiques à Ramallah.

L’école de Nabi Samuel ne compte qu’une seule classe, un cube de quelques m² . Il y a quelques années, le conseil du village a voulu acheter un préfabriqué pour créer une classe supplémentaire. Le refus israélien fut catégorique.

Résistance et persévérance :

- Création d’une association pour aider les familles.

- Formation d’aide aux 1ers secours.

- « Maisons » rénovées pour garder les habitants.

- Une équipe de bénévoles étudient le projet d’installation de l’électricité et de canalisations d’eau

- Broderie, production alimentaire :olives

- Aide à la Résistance et à la persévérance avec la venue d’étrangers en faisant connaître la situation.


Répondre à cet article