Education populaire & Transformation sociale !
Offre Civile de Réflexion
Accueil du siteThèmesPolitiques publiques
POLITIQUES DE LA CULTURE
TABLE - RONDE : MUSIQUE , INTEGRATION SOCIALE ET CONSTRUCTION DEMOCRATIQUE
MERCREDI 11 OCTOBRE 2017 . UNIVERSITE PARIS DIDEROT .75013 .
mercredi 4 octobre 2017
publié par Marc Lacreuse

Politiques de la culture

Carnet de recherches du Comité d’histoire du ministère de la Culture sur les politiques, les institutions et les pratiques culturelles

[table-ronde] Musique, intégration sociale et construction démocratique. Comparaisons et perspectives internationales

--------------------------

El Sistema à Caracas, Londres ou Athènes, Orchestre à l’école, Démos : les projets d’actions musicales menés avec des enfants, sur des territoires d’exclusion supposée, ne cessent de se multiplier. Leurs couvertures médiatiques, les succès qu’on leur prête et les nombreuses études dont ils font l’objet tendent à les constituer en vitrine d’actions plus anciennes, plus diverses, et en laboratoire d’expérimentation d’une hypothèse qui traverse l’action publique culturelle depuis longtemps : la pratique artistique (en l’occurrence la pratique instrumentale), collective (ici orchestrale), accompagnés par des artistes professionnels (des musiciens), permettrait de pallier en partie les inégalités sociales devant la culture, l’école, la délinquance, l’intégration sociale et professionnelle, la relation aux autres, l’estime de soi etc.

Qu’en est-il aujourd’hui, alors qu’El Sistema a plus de 40 ans, des recherches qui examinent les effets de ces projets, tant en France, qu’en Amérique du Sud dont les projets les plus connus sont issus, qu’en Europe ou dans le monde anglo-saxon dans lequel les études évaluatives sont sans doute les plus nombreuses ?

Cette demi-journée d’études se propose d’examiner quelques-unes des pistes de réflexion ouvertes par les démarches d’analyses comparatives de ces projets et de leurs effets. Selon les contextes organisationnels, les pays, les territoires, quelles ambitions les acteurs publics associent-ils à ces projets ? Sur quelles expériences, quelles études reposent les rêves de gloire et de sortie de la pauvreté, des enfants engagés dans ces projets en Amérique du Sud ? Peut-on les comparer aux motifs plus circonscrits des enfants engagés dans le projet mené par la Philharmonie de Paris ?

Cette 3ème journée d’étude interrogera notamment les acceptions différenciées de « l’intégration sociale » ou de « l’inclusion » souvent posées aujourd’hui comme horizons d’actions de ces projets, et sur les enjeux démocratiques portés par ces dispositifs.

-----------------------

Programme

-----------

Introduction

◾Pour une histoire des pratiques orchestrales avec des enfants : entre histoires et mémoires – Jean-Marc Lauret, inspecteur honoraire de la création, des enseignements artistiques et de l’action culturelle

---------------------

Table ronde n° 1 : Programmes de pratiques orchestrales avec des enfants : comparaisons et perspectives internationales

◾« Discussing the symbolic order : children and youth orchestras in Argentina » – Karen Avenburg (UNDAV, Buenos Aires)

◾« Ils disent que la musique les a sauvés » – Lukas Pairon, co-fondateur de l’ensemble Ictus, de l’organisation humanitaire Music Fund et de la plateforme international de recherche SIMM, doctorant à l’Université de Gand (B) sur le rôle de la musique dans le travail socio-artistique à Kinshasa (RDC)

◾« Repenser le ‘collectif’ dans les projets d’éducation musicale à portée sociale : effets espérés et inattendus » – Marc Sarazin, doctorant, Department of Education, University of Oxford

Table ronde n° 2 : Effets des pratiques orchestrales sur les enfants : évaluations et retours d’expérience

◾Jean-Marc Lauret, inspecteur honoraire de la création, des enseignements artistiques et de l’action culturelle

◾Gilles Delebarre, directeur adjoint du département éducation de la Philharmonie de Paris, responsable du projet Démos. (Dispositif d’éducation musicale et orchestrale à vocation sociale).

◾Yan Garac et Francis Aubier, professeurs de musique, intervenants Orchestre au collège, Tremblay-en-France

Débat animé par Nathalie Montoya (Sociologue, maître de conférences à l’université Paris Diderot) et Alix Sarrouy (Sociologue Universités de Paris 3 et de Lisbonne), auteur d’une thèse intitulée « Étude comparative de pratiques orchestrales au Brésil, au Portugal et au Venezuela »

-------------

DATE ET LIEU

Le mercredi 11 octobre 2017 de 17h à 20h à l’amphithéâtre Buffon – Université Paris Diderot – 15, rue Hélène Brion (75013)

Entrée gratuite (dans la limite des places disponibles) sur inscription obligatoire à comitehistoire@culture.gouv.fr

--------------------------

Cette 3ème journée Diderot « Culture et Politique » est organisée le Laboratoire du Changement social et politique, le Master Politiques Culturelles de l’Université Paris Diderot et le Comité d’histoire du ministère de la Culture.


Répondre à cet article